Conseils pour rénover soi-même un parquet vitrifié

Le parquet vitrifié remporte un vif succès auprès des consommateurs pour son esthétique incomparable. Ce plancher moderne nécessite cependant un entretien courant afin de conserver sa belle allure et son aspect brillant. Passer un balai microfibre à peine humide peut suffire, suivi d’un coup d’aspirateur si nécessaire.

A la fois économique et esthétique, le parquet vitrifié assure une grande résistance à votre sol. Il est parfaitement imperméable, mais ne convient pas aux pièces d’eau, car cela empêche le bois de respirer. C’est la finition idéale pour conserver le parquet, notamment dans les pièces où il y a beaucoup de va-et-vient comme le couloir ou le séjour.

Toutefois, le beau parquet peut présenter des signes d’usure avec le temps. C’est donc le moment de refaire la vitrification pour qu’il retrouve tout son éclat ! Voici quelques conseils pratiques pour rénover soi-même ce type de parquet.

Pourquoi vernir votre parquet en bois ?

Rappelons que vitrifier et vernir un parquet est la même chose. Cette opération a pour but de protéger durablement le bois des facteurs d’usure comme les chocs, les va-et-vient, l’humidité… Pour obtenir un bel aspect imitant le verre, le parquet est recouvert d’un vitrificateur ou d’un vernis appliqué en fine couche à la surface. C’est une finition très fréquente dans les intérieurs contemporains.

Il existe un indice de détection infaillible : au passage de la serpillière, la partie essuyée vire au noir. Cela signifie que le vitrificateur n’est plus efficace. Certains vont directement penser à peindre la zone noircie. Il existe pourtant une méthode qui ne requiert ni ponçage, ni décapage du sol intérieur. Suivez le guide !

Rénovation d’un parquet vitrifié

Dans un premier temps, il vous faut préparer le parquet en égrenant le matériau avec du papier abrasif ou une cale à poncer. Différent du ponçage, l’égrenage est indispensable pour garantir une bonne adhérence du nouveau vitrificateur. Dépoussiérez ensuite le sol avec un aspirateur.

Avant d’appliquer la fine couche, pensez à protéger les plinthes, le bas des murs et les tuyauteries de chauffage avec du ruban de masquage. Une fois que tous ces éléments sont bien protégés, procédez ensuite à la vitrification. Commencez par les bords externes du parquet en utilisant une brosse à poils souple. Pour l’ensemble, le rouleau à poils est plus efficace. Peaufinez la finition par un passage du vitrificateur dans le sens des veines du bois du parquet.

Après 3 heures de séchage, c’est reparti pour l’égrenage avec un papier de verre de 120 g puis finalisez avec le dépoussiérage. La dernière étape est l’application de la deuxième couche exactement de la même manière que pour la première fois. Au bout de 24 heures, votre parquet vitrifié retrouvera de nouveau tout son éclat et sa brillance.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.